Une première promotion va être lancée en janvier prochain. Comme annoncé sur le site internet 78actu la semaine dernière, Mustapha Larbaoui, pharmacien trappiste et président de l’association Pharmacitoyen, va très prochainement ouvrir « l’école de commerce de Trappes ». Tous les samedis, de janvier à juin dans des locaux de la pépinière d’entreprise Promopole située à Montigny-le-Bretonneux, une vingtaine de jeunes Trappistes pourront suivre cette formation associant « des professionnels de l’entreprise » et cours théoriques, souligne Mustapha Larbaoui, qui est également président d’honneur du club de football de Trappes.

Ces cours gratuits seront destinés « à des jeunes de 18 à 25 ans » de « niveau bac et plus », détaille le président de Pharmacitoyen, avec « l’idée majeure que ce ne soient que des gens de l’entreprise qui viennent enseigner ». Pour cela, Mustapha Larbaoui s’est entouré de professionnels prêts à venir partager bénévolement leur expérience tous les samedis après-midi. « Ils viendront expliquer leur parcours, parler de leur expérience, et consacrer du temps à des cours plus conventionnels », détaille-t-il.

Car au travers de ces échanges entre les jeunes et le monde de l’entreprise, le président de Pharmacitoyen souhaite avant tout « faire passer le message que c’est possible pour les jeunes de Trappes ! ». L’ambition de cette « école de commerce de Trappes » n’est évidemment pas « de concurrencer HEC ou l’Essec », tranche Mustapha Larbaoui : « Ce qui m’importe le plus au-delà de la théorie, c’est qu’ils acquièrent les codes de l’entreprise et augmentent leur motivation. »

Vu que l’école en est à ses tout débuts, il n’y aura pas de certification pour le moment pour les élèves, « mais on a vocation d’y aller », espère le président de Pharmacitoyen. « L’aboutissement sera de faire en sorte que nos jeunes soient demandés », poursuit-il. Cette première promotion va commencer dès janvier 2019 et Pharmacitoyen compte bien inscrire son action dans la durée.

« Ça va constituer une classe pilote, qui aura ensuite vocation à s’améliorer », prévoit Mustapha Larbaoui, qui mentionne le soutien de Promopole ainsi que des partenaires privés et publics, qui rendent possible la création de cette « école de commerce de Trappes ». Quelques places sont encore disponibles pour intégrer l’école trappiste en janvier, plus de renseignements peuvent être obtenus par courriel à [email protected]