Un parking de 43 places pour le futur Forum des arts Charles Aznavour, près de l’église Saint-Pierre du Lac, devrait bien sortir de terre, en dépit d’une pétition s’y opposant. C’est ce que laisse entendre un communiqué publié le 13 février, sur le site de la mairie de Montigny-le-Bretonneux : « L’autorisation pour la construction de cet ouvrage date du 1er octobre 2018. […] Aucun recours n’a jamais été déposé […]. Dès la présentation du projet du Forum des arts, […], l’ensemble des riverains a demandé que des stationnements supplémentaires soient prévus à proximité. » Cette publication vient en réponse au lancement de la pétition, le 28 avril 2019*, « Sauvons notre parc des pirates », rassemblant pour le moment 294 signataires.

Jugé trop proche de l’aire de jeux, le stationnement des voitures devrait se faire le long de l’espace d’amusement pour enfants, entraînant ainsi son amputation de moitié, selon la pétition. Ce qui voudrait dire : « Un boulodrome déplacé à l’ombre, hors de la vue des parents des petits ; plus de buttes avec la verdure ; plus de tables de ping-pong ; plus d’espaces pour les âges intermédiaires ; plus d’espaces pour les filles qui n’ont que peu accès au terrain de foot », annonce la réclamation en ligne.

Des propos que la mairie de Montigny-le-Bretonneux tempère dans son communiqué. Le boulodrome devrait être reconstruit à neuf sur une parcelle de l’aire de jeux, annonce le site de la municipalité. En plus «  un nouveau bateau pirate vient d’être commandé […]. Deux tables de tennis de table sur les trois seront maintenues ; et enfin, des arbres seront plantés », toujours selon le site de la commune. Alors que les Ignymontains à l’origine de la pétition regrettent une remise en cause de la qualité environnementale de l’espace d’amusement.

Pourtant, la mairie compterait construire un parking végétalisé avec « une clôture périphérique dont une partie sera doublée d’une végétalisation très dense », détaille le site de la municipalité. Celle-ci devrait représenter une coupure entre le parking et l’aire de jeux. Les futurs stationnements ne devraient pas être constamment saturés, avec un important va-et-vient de voitures. Le communiqué annonce : « Ce parking sera à usage exclusif des adhérents des activités du Forum des arts et [pour] certains dimanches de messe ; à des horaires portant plutôt sur la fin de journée. »

Mais, la pétition propose d’autres solutions à cette construction, comme promouvoir le covoiturage, ou encore la pratique du vélo. Bien que la mairie annonce la création de 69 places pour le stationnement des cycles non motorisés dans son futur parking.

Concernant la conduite du projet, les Ignymontains à l’origine de la réclamation reprochent à la Ville, la manière dont elle a soumis la proposition de créer le Forum des arts aux habitants. Ils auraient voulu « une démarche différente : profiter d’un changement d’habitude (nouvel emplacement pour la pratique artistique) pour inciter les habitants à changer leurs habitudes de déplacement ».

Dans tous les cas, la municipalité semble être obligée de construire un espace de stationnement pour le futur Forum des arts. « Dans l’obligation légale, […] le choix de la ville s’est donc tourné vers cet espace public », peut-on lire sur le site de la Ville. Alors, les habitants à l’origine de la pétition proposent « d’implanter le parking dans l’autre sens […] dans le prolongement de l’entrée pompier dans la partie qui est moins utilisée », expliquent-ils. Ce qui permettrait selon eux de conserver une bonne partie des aménagements de l’aire de jeux et éviterait la proximité avec les pots d’échappement.

Pour ce faire, les signataires demandent un moratoire sur le projet. La temporalité de cette pétition pose question à la mairie. Celle-ci s’interroge sur une telle diffusion à quelques semaines des élections municipales.

*Article mis a jour le 3 mars 2020 à 15h15 : Suite à un retour de l’organisatrice de la pétition, La Gazette a fait une erreur concernant la date de début de la pétition. Celle-ci a en réalité été mise en ligne le 28 avril 2019. Auparavant, nous avions mis dans le chapô “en février 2020”, étant donné que le site de la mairie précisait un lancement récent de la pétition. Dans son mail l’organisatrice nous disait: “Contrairement à ce que voudrait faire croire la municipalité, la pétition n’a pas été lancée récemment mais elle a été mise en ligne il y a 10 mois, le 28 avril 2019 et les premières actions ont eu lieu dès le 8 mars 2019 pour informer les utilisateurs du parc et jusqu’en juin dernier.”