Il vient frapper son ex-femme jusque sur son lieu de travail

Un homme a été condamné le 13 mai à 21 mois de prison dont six mois avec sursis au tribunal correctionnel de Versailles pour avoir frappé son ex-femme, sur son lieu de travail au magasin Leclerc de Bois-d’Arcy.

Dix mois de prison ferme pour avoir tabassé un boulanger

Un jeune homme est arrêté fin avril et a écopé de 18 mois de prison, dont dix mois ferme, pour avoir frappé et laissé inconscient un boulanger à Bois-d’Arcy. Il était recherché depuis le 30 décembre 2019.

Un automobiliste se fait braquer son SUV Audi

Dimanche 15 septembre, vers 19 h 40, un homme de 33 ans a garé sa voiture, un SUV Audi, avenue Jean Jaurès, à Bois-d’Arcy. À ce...

Un jeune suicidaire prend à contresens la RN 12 et tue un homme

Un homme de 22 ans a pris la RN 12 à contresens dans la nuit du 8 au 9 juin près de Bois-d’Arcy. Il a provoqué deux accidents dont un mortel. Son comportement était à tendance suicidaire.

Pendant une permission de sortie, un détenu de la prison s’endort et oublie de...

Un homme incarcéré à la maison d’arrêt de Bois-d’Arcy a obtenu une permission de sortie. Mais au lieu de revenir à la fin de sa semi-liberté, il se serait endormi pendant quatre jours, assommé par des médicaments.

Disparue, Morgan Sauron a été retrouvée

Disparue à Bois-d’Arcy, depuis le samedi 18 mai, Morgane Sauron, une adolescente âgée de 15 ans, a été retrouvée le mardi 21 mai au...

Morgane Sauron a encore disparu

Pour la deuxième fois en moins de deux mois, la jeune Morgan Sauron a encore disparu ce samedi 18 mai à Bois d’Arcy vers 16 h 15.

Soupçons sur un groupe d’hommes déplaçant des voitures la nuit

La police a procédé à l’arrestation de quatre hommes qui déplaçaient des voitures en pleine nuit. Il s’est avéré que si l’un d’entre eux était drogué. Les véhicules n’avaient pas été volés.

18 clios cambriolées en une nuit

Des voleurs ont dérobé les consoles de 18 voitures stationnées dans le quartier proche de l’église.

Soupçonné d’avoir frappé un gardien de prison, il est relaxé faute de preuves

Un détenu accusé par un gardien de prison de l’avoir frappé en juin a été relaxé mardi 2 octobre par le tribunal correctionnel.